Publié conjointement par BSR, le Cambridge Institute for Sustainability Leadership et la Judge Business School, avec le soutien de la Fondation Européenne pour le Climat, ce rapport « Changement climatique : Répercussions sur les industries extractives et du secteur primaire » fait partie d’une série de 13 rapports sectoriels qui synthétisent les conclusions du cinquième rapport d’évaluation du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC). L’objectif est de traduire pour chaque secteur d’activité les réalités et impacts concrets du changement climatiques. Ces travaux font également partie de la stratégie climat de BSR et son programme d’action pour les entreprises « Creating an Action Agenda for Private-Sector Leadership on Climate Change »

Les résultats comprennent :

  • Les impacts du changement climatique sur les industries du secteur primaire sont variés. Les impacts physiques incluront très probablement des dégâts sur les infrastructures et les immobilisations industrielles, et pourraient réduire la disponibilité des ressources naturelles renouvelables, dont l’eau.
  • Le total des émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par le secteur a pratiquement doublé entre 1970 et 2010. Cette augmentation s'explique par la croissance constante des tendances de production à l'échelle mondiale dans les industries de l'extraction de minerais et du secteur primaire, malgré la baisse de leur part dans le PIB mondial.
  • La plupart des scénarios du secteur prévoient une hausse de la demande mondiale de produits industriels comprise entre 45 et 60% d’ici 2050 par rapport aux niveaux de production de 2010. La hausse de la demande de produits utilisés pour la réduction des émissions de GES et de produits dédiés à l’adaptation aux impacts climatiques pourrait, paradoxalement, entrainer une hausse des émissions industrielles.
  • La réduction absolue des émissions de GES générées par le secteur primaire requiert la mise en œuvre d’un large éventail de stratégies d’atténuation. L’atténuation peut aussi bien concerner les stratégies de production, en visant à améliorer l’efficacité des procédés industriels, que la demande, en se concentrant sur la réduction de la consommation globale de matériaux de production.

Le rapport décrit également des stratégies liées à la production et la demande pour chaque commodité afin de gérer les risques et les opportunités du changement climatique et il souligne les défis spécifiques de certaines zones géographiques comme l'Afrique, l'Asie,  l'Amérique latine, le Moyen-Orient, et de certaines économies en transition telles que l'Azerbaïdjan, l’Inde et l'Ukraine.

Télécharger le rapport