Ce petit-déjeuner a été l’occasion de présenter les activités de BSR en matière de droits humains, notamment au travers de travaux d’études d’impacts droits humains (EIDH), ainsi que plusieurs cas pratiques. M. Deguine a notamment partagé les leçons tirées de la réalisation de ce type d’étude par le groupe Michelin.

Dans un contexte de proposition de loi sur le devoir de vigilance adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale le 30 mars dernier, de nombreuses entreprises ont commencé à conduire l’exercice de leur devoir de vigilance et s’approprient progressivement les Principes directeurs de l'ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme, afin de mieux les intégrer à leurs stratégies et leurs opérations. Elles réalisent des études d'impact sur les droits humains. Il est ensuite de leur devoir d’atténuer et réparer les incidences négatives identifiées ; ce qui pose de nouvelles questions en matière d’engagement avec les parties prenantes.

Télécharger le rapport