Publié conjointement par BSR, le Cambridge Institute for Sustainability Leadership et la Judge Business School, avec le soutien de la Fondation Européenne pour le Climat, ce rapport « Changement climatique : Répercussions sur le secteur agricole »  fait partie d’une série de 13 rapports sectoriels qui synthétisent les conclusions du cinquième rapport d’évaluation du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC). L’objectif est de traduire pour chaque secteur d’activité les réalités et impacts concrets du changement climatiques. Ces travaux font également partie de la stratégie climat de BSR et son programme d’action pour les entreprises « Creating an Action Agenda for Private-Sector Leadership on Climate Change »

Les résultats comprennent :

  • Les incidences du changement climatique réduisent déjà le rendement des cultures dans certaines régions du monde, une tendance qui devrait se confirmer à mesure que les températures continuent à augmenter.
  • Les agriculteurs peuvent s’adapter à certains changements, mais dans une certaine mesure seulement. Les intérêts du secteur agricole seront le mieux servis par des approches ambitieuses en matière d’adaptation et de réduction des émissions.
  • Les émissions de gaz à effet de serre (GES) issues de l’agriculture représentaient environ 10 à 12% des émissions de GES d’origine humaine en 2010.
  • Les possibilités d’atténuation consistent notamment à réduire les émissions dues au changement d’affectation des terres, à la gestion des terres et à la gestion de l’élevage.
  • Le potentiel de réduction des émissions des GES issues de l’agriculture grâce à de nouveaux modes de consommation pourrait être considérablement plus élevé que des solutions d’atténuation techniques.

Le rapport présente également les impacts du changement climatique sur l’industrie de l'agriculture de manière spécifique en détaillant par exemple les enjeux suivants : la sécurité alimentaire, les rendements agricoles, la sécurité de l'eau, la volatilité des prix, la qualité des aliments, les parasites et maladies, l'élevage et la chaîne d’approvisionnement.  

Télécharger le rapport