BSR logo

Dans les médias

“Nous n’avons fait que 20% du chemin” (Mike Barry, DDD de Marks & Spencer)

AEF Développement durable | juin 2014

Par Sabrina Dourlens

Diffusion avec l'aimable autorisation d'AEF Développement Durable.

Nous sommes l’un des distributeurs leaders en développement durable mais nous n’avons fait que 20 % du chemin", estime Mike Barry, directeur du développement durable chez Marks & Spencer. Intervenant du forum de printemps organisé par BSR sur le thème du climat, les 11 et 12 juin 2014 à Paris (lire sur AEF), il répond aux questions d’AEF Développement durable. Il revient sur les grandes lignes du Plan A de Marks & Spencer, dont la nouvelle version a été publiée le 5 juin. Ce plan A 2020 "s’appuie, tout en les renforçant, sur les 100 engagements M & S 2015 en termes d’écologie et d’éthique, et y intègre de nouvelles données adaptées aux problématiques actuelles et à venir". "Plus flexible et mieux pensé, ce nouveau programme vise à étendre le Plan A à l’international au cours des six prochaines années."

AEF : Comment a évolué la philosophie de votre Plan A au fil des années ?

Mike Barry : Notre premier plan stratégique de développement durable (2007-2012) était focalisé sur l’empreinte carbone et fixait des objectifs. Nous l’avons appelé Plan A parce que nous sommes sûrs que c’est désormais la seule façon de faire du commerce et qu’il n’y a pas de Plan B pour sauver notre planète. Nous avions 100 engagements responsables à atteindre en cinq ans, que nous avons étendus à 180 en 2010. Nous en avons respecté 94 %. De 2010 à 2013, nous avons œuvré pour intégrer la durabilité au sein de notre entreprise (magasins, chaîne de fournisseurs).

Le Plan A 2020 que nous publions cette année est axé sur les gens : l’engagement envers les clients, les employés et les fournisseurs. Une minorité (10 % des clients et 20 % des employés) comprend et se passionne pour le Plan A ; une autre minorité, une section très pauvre de la société, est trop distante de ces sujets. Nous voulons capter l’autre partie de la population, entre deux, qui est volontaire pour s’impliquer si on lui facilite la tâche. Nous voulons amener des millions de clients à comprendre trois choses : pourquoi ceci n’est pas durable, que le changement est possible, et qu’il y a des bénéfices (meilleure santé, économies d’argent…).

Nous souhaitons impliquer toutes nos équipes sur les questions de durabilité. Nous vendons 2,9 milliards de produits référencés. En 2020, chacun d’entre eux devra avoir suivi l’une des directions données par le Plan A. Il n’y a pas le commerce équitable et le bio dans un coin du magasin et le reste des produits qui ne sont pas durables. Tout doit être intégré dans la même logique.

Les points forts du Plan A 2020

  • Neutralité carbone des opérations dans le monde entier, hors Royaume-Uni ;
  • 50 % de l’énergie utilisée par les boutiques du Royaume-Uni et d’Irlande issus de sources d’énergies renouvelables locales d’ici 2020 ;
  • Ouvertures à l’étranger de boutiques tests respectueuses de l’environnement ;
  • Aider 5 000 jeunes sans emploi d’ici 2016 ;
  • Possibilité pour les boutiques britanniques de récolter 1 million de livres chaque année pour des œuvres caritatives ;
  • Mise en place de logos sur les produits conformes aux exigences de qualité ;
  • Assistance aux clients pour favoriser le recyclage des vêtements (20 millions d’articles par an) ;
  • Formation de 100 dirigeants de l’entreprise dans le domaine du développement durable ;
  • Publication de la liste des fournisseurs de prêt-à-porter ;
  • Approvisionnement en coton durable à hauteur de 50 % d’ici 2020 ;
  • 75 % des aliments proposés par M & S provenant d’usines certifiées éthiques d’ici à 2020.

AEF : Quelles sont les autres nouveautés ?

Mike Barry : L’objectif du Plan A 2020 est également de le rendre plus international. Nos opérations internationales font désormais officiellement partie du plan A, qui se retrouve au cœur de tous les principes opérationnels. Nous sommes présents dans 50 pays désormais, dont la Russie, l’Inde et la Chine. Nous avons fixé plusieurs principes. Il faut nous assurer qu’il y ait un cadre commun dans les différents pays, en acceptant des adaptations au contexte local pour le rendre plus pertinent.

Nous avons lancé un nouvel ensemble de principes d’approvisionnement sur le marché international, avec une meilleure intégration des droits de l’homme, en suivant les principes de John Ruggie [sur les droits de l’homme et entreprises, adoptés en 2011 à l’ONU]. Nous publierons désormais la liste annuelle de nos fournisseurs internationaux en prêt-à-porter pour plus de transparence.

Un accent sera également mis sur les innovations relatives aux produits et aux services et sur l’économie circulaire.

AEF : Comment avez-vous déterminé vos 100 objectifs ?

Mike Barry : Les 100 engagements balayent pas mal de sujets prioritaires pour notre entreprise. Nous en avons choisi 100, non 10, non 500. Durant ces sept années passées à l’écoute des parties prenantes, nous n’avons eu aucune organisation qui nous ait accusé d’avoir oublié une problématique à traiter. Nous faisons beaucoup de comparaisons avec nos concurrents et les autres marques. Nous restons très humbles.

AEF : Comment vous situez-vous par rapport aux autres marques du secteur ?

Mike Barry : Nous sommes l’un des distributeurs leaders en développement durable, mais nous n’avons fait que 20 % du chemin. Nous cherchons des partenariats avec nos concurrents comme Unilever, Nestlé, car sur certains sujets comme l’huile de palme nous ne pouvons pas convaincre les consommateurs et les gouvernements chacun de notre côté.

 

© Copyright AEF Développement durable - 2008/2014
Toute reproduction ou rediffusion en dehors du site internet de BSR est strictement interdite sans l’accord formel d’AEF Développement durable.


Back to the News List AEF Développement durable  

Contact Presse

Europe, Moyen-orient, et Afrique

Cécile Gerondeau
Associate, Communications
+33 7 63 99 32 51
media@bsr.org


Amérique du nord et du sud et Asie

Elisabeth Best
Manager, Communications
+1 415 984 3215
media@bsr.org