BSR logo

Dans les médias

BSR dresse un état des lieux de la RSE dans les pays émergents: le Brésil, la Chine et l’Inde

AEF Développement Durable | octobre 2012

Avec l'aimable autorisation d'AEF Développement Durable

Par Sabrina Dourlens

« Les marchés émergents sont les laboratoires du XXIe siècle où l'avenir de la RSE est façonné », remarque Guy Morgan, directeur des services de conseil au sein de BSR (Business for social responsability), à l'occasion de la présentation de son étude « Les nouvelles frontières de l'entreprise durable : état de la RSE dans les pays émergents tels que le Brésil, la Chine et l'Inde », lors d'un atelier BSR, mercredi 12 septembre 2012. Il a d'abord réalisé une cartographie des parties prenantes clés, qui ne « sont pas homogènes dans chaque pays ». Puis, il présente « une vue d'ensemble des tendances en matière d'entreprise durable dans chaque pays, et une analyse de ce que cela implique pour l'évolution de la RSE dans ces pays émergents et pour le monde en général ».

« En Chine, le gouvernement est de plus en plus préoccupé par une croissance équilibrée et durable. Ainsi, il renforce les réglementations sur la pollution, l'air, et l'eau. En Inde, le débat est équilibré entre RSE volontaire et obligatoire. Un début de loi sur qui imposerait aux grandes entreprises de réserver 2 % de leur chiffre d'affaires pour des projets de RSE est au stade du Parlement ». Quant au Brésil, « le discours est bien équilibré, la réglementation est forte malgré la faible application », constate-t-il. La Chine est en quête d'un « développement harmonieux » et cible les enjeux environnementaux ; l'Inde vise « l'innovation commerciale pour réduire la pauvreté » et fixe sa priorité sur les enjeux sociaux ; et le Brésil mise sur « l'éducation et la gestion de la forêt tropicale », et table sur tous les enjeux à la fois (environnementaux, sociaux, de gouvernance, corruption).

EN CHINE, DES CONSOMMATEURS PLUS CONSCIENTS DES PROBLÈMES DE SANTÉ

Côté société civile, « il y a une évolution en Chine mais elle ne s'est pas complètement débloquée, de nombreuses ONG sont gouvernementales », rapporte le consultant. « En Inde, avec un million d'ONG, il y a une masse critique mais qui n'est pas cohérente. Au Brésil, la société civile est en évolution et devient plus puissante. »

Analysant les forces de marchés, Guy Morgan constate qu'en Chine, « les consommateurs étaient de plus en plus conscients des problèmes de santé et regardaient la qualité des produits ». « Il y a un équivalent de twitter pour la qualité de l'air. » Tandis qu'en Inde, la pression du marché « reste limitée », et au Brésil, « il y a une compréhension croissante des enjeux environnementaux au sein du public ».

Concernant les stratégies d'entreprises, elles se développent en Chine, où « des processus et systèmes internes se mettent en place pour améliorer des performances alignées aux priorités du gouvernement ». « Les entreprises se font l'écho de la politique officielle et font la promotion à l'étranger de la puissance de la Chine », remarque le consultant. « En Inde, les enjeux locaux sont d'acquérir les permis d'exploitation. Les entreprises jouent un rôle patriarcal. Au Brésil, les entreprises expérimentent le reporting et l'engagement avec les parties prenantes. Elles suivent les tendances et sont aussi dynamiques que la société civile. »


Back to the News List AEF Développement Durable  

Contact Presse

Europe, Moyen-orient, et Afrique

Cécile Gerondeau
Associate, Communications
+33 7 63 99 32 51
media@bsr.org


Amérique du nord et du sud et Asie

Elisabeth Best
Manager, Communications
+1 415 984 3215
media@bsr.org