Chercheur en santé publique de formation, Neil Hawkins est Directeur Développement Durable de Dow Chemical Company, qu’il a rejoint il y a 28 ans. Il y a exercé plusieurs fonctions, tant dans les bureaux que sur le terrain, au département R&D et à la direction. Son travail s’est cependant toujours articulé autour de l’environnement, la santé, la sécurité et le développement durable.

« Ces sujets sont des opportunités de développement que nous devons bien gérer, particulièrement dans une entreprise leader en R&D et en science des matériaux comme Dow », explique Hawkins. « La chimie intervient d’une façon ou d’une autre dans 96 % des produits vendus dans le monde. Si l’on souhaite améliorer ces produits, pour créer une société plus saine, des produits plus sûrs, réduire l’empreinte carbone et répondre au problème de l’eau, tout cela relève de la chimie. »

Dans cet entretien, Neil Hawkins évoque les objectifs de développement durable de son entreprise d’ici à 2025, l’importance du soutien de la direction dans les actions menées et le besoin de collaborer à travers l’ensemble des chaînes de valeur de l’entreprise.

Eva Dienel : Quelles sont les priorités en matière de développement durable pour Dow cette année ?

Neil Hawkins : Notre principale priorité est la mise en œuvre de nos objectifs de développement durable sur 10 ans, qui couvrent sept différents domaines. Parmi ces objectifs à l’horizon 2025, trois sont particulièrement importants pour nous cette année :

1. Valoriser la nature : Nous travaillons intensivement sur cet objectif depuis près de cinq ans. En 2025, Dow prévoit de créer un milliard de dollars de valeur à travers des projets bénéfiques à la fois à l’entreprise et aux écosystèmes. C’est un objectif fort et ambitieux que personne n’a jusqu’alors imaginé ou tenté d’atteindre et nous voulons monter en puissance cette année.

2. Faire progresser l’économie circulaire : Dow va s’associer à d’autres leaders de l’industrie, des organisations à but non-lucratif et des gouvernements pour développer six grands projets d’économie circulaire sur les 10 années à venir. La chimie joue un rôle clef dans le cycle de vie d’un produit : nous avons besoin de la chimie avant, pendant et à la fin de la vie du produit pour permettre l’optimisation et la réutilisation des ressources qu’il intègre.

3. Guider le schéma directeur : Nous allons prendre part aux discussions autour du développement durable et des grands enjeux mondiaux et nous souhaitons partager notre savoir-faire et notre réseau mondial pour générer des échanges et des collaborations motrices pour relever ces défis.

Fixer ces objectifs est primordial et afin de les établir correctement, nous devons innover avec les consommateurs et créer de la valeur pour la société civile, les gouvernements et la chaîne de valeur. Ce sont des objectifs clefs pour se lancer, car ils nécessitent que nous commencions à apprendre et à nous impliquer rapidement.

Dienel : Globalement, quelle est votre approche pour atteindre ces objectifs?

Hawkins : Chaque objectif est parrainé par un membre de l’équipe dirigeante et est soutenu par un cadre responsable du déploiement et une équipe. Tous les objectifs demandent la mobilisation de toute l’entreprise autour d’un même thème. Ces objectifs étant tous nouveaux, nous ne les avons pas encore déployés à travers l’entreprise et c’est pourquoi ce lancement est important.

Nous avons souhaité démarrer rapidement cette année. Nous disposons de 120 mois pour atteindre ces objectifs et nous ne voulons pas connaître d’année où aucun progrès ne sera fait, surtout pas la première année.

Dienel : En quoi BSR soutient votre travail? Quels bénéfices voyez-vous à travailler avec BSR sur ces objectifs ?

Hawkins : BSR est pour nous un partenaire essentiel de notre chaîne de valeur. L’organisation représente une multitude d’entreprises qui évoluent, cherchent des réponses à leurs enjeux et veulent collaborer ensemble pour les résoudre. Quant à notre entreprise, elle possède une place particulière sur la chaîne de valeur : nous jouons un rôle direct ou indirect dans les activités des membres du réseau BSR.

Nous sommes très intéressés par le pouvoir de rassemblement de BSR, en tant que lieu où les entreprises peuvent se retrouver sereinement pour collaborer ensemble et engager des dialogues stratégiques et opérationnels. Ces collaborations impliquent parfois des risques et BSR a déjà prouvé qu’elle pouvait offrir aux entreprises un environnement sûr pour l’expérimentation et l’innovation.

Ce blog fait partie de la série des "Parole à un membre BSR" qui met en lumière les initiatives de développement durable de nos entreprises membres. Pour en savoir plus sur les formalités d'adhésion au réseau BSR, écrivez-nous à memberservices@bsr.org, rendez-vous sur notre page, ou prenez part à la discussion avec le hashtag #BSRmember.